31 morts sur les routes de La Réunion depuis le début d

La Réunion fait face à une multitude d’accidents mortels sur ses routes ces dernières semaines. Une série noire que les forces de l’ordre tentent de freiner en multipliant les contrôles. A l’image de celui d’hier soir au rond-point des Plaines à Saint-Benoit avec un message clair : tolérance zéro.

Depuis le début de l’année, 31 personnes ont perdu la vie sur les routes réunionnaises. Un taux de mortalité qui connait une hausse de 33% par rapport à la même période l’an dernier. Un triste bilan qui pousse les autorités compétentes à se mobiliser davantage. Ainsi, les contrôles de sécurité routière se multiplient sur le département, notamment les week-ends. 

Hier soir, les gendarmes étaient mobilisés au niveau du rond-point des Plaines à Saint-Benoît. A leurs côtés, Michaël Mathaux, le sous-préfet de la ville, en charge de la Sécurité Routière. Ce dernier lance un appel à la vigilance des automobilistes. 

J’appelle à la responsabilité. Les règles sont claires. Un accident de la route sur dix est dû à l’utilisation du téléphone portable (au volant).

Michaël Mathaux, sous-préfet de Saint-Benoît

 

En effet, les causes principales des accidents de la route sont connues : 

  • utilisation du téléphone au volant : 1 accident sur 10 survient suite à l’utilisation du téléphone
  • vitesse excessive
  • consommation d’alcool
  • être sous l’emprise de stupéfiants

12 motards tués sur les routes de l’île depuis janvier

Par ailleurs, près de la moitié des accidents mortels sur les routes de l’île concerne les deux-roues. Depuis le début de l’année, 49 motocyclettes et 34 cyclomoteurs ont été impliqués dans des accidents avec un bilan s’élevant à 12 tués : 8 motards et 4 cyclomotoristes.

Une tolérance zéro face aux infractions

Afin d’enrayer la hausse des accidents mortels sur les routes de l’île, les forces de l’ordre multiplient les contrôles. Le sous-préfet de Saint-Benoît, en charge de la Sécurité Routière, le rappelle aux usagers : la présence des gendarmes et des policiers sur les routes du département vise à « faire respecter le code de la route, montrer une tolérance zéro face aux infractions. » 

Des contrôles qui vont se multiplier jusqu’à la fin de l’année avec en ligne de mire: 

  • la vitesse,
  • l’usage du téléphone,
  • la consommation d’alcool et/ou de stupéfiants,
  • le non-respect des règles d’utilisation du véhicule (assurance, pneu, contrôle technique etc…),
  • l’attestation dérogatoire de déplacement durant le couvre-feu, actuellement à 23h. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici