56% des élèves réunionnais scolarisés dans des réseaux d’éducation priorita

Premier jour de visite officielle à La Réunion pour la secrétaire d’Etat en charge de l’Education prioritaire. L’occasion de faire le tour des établissements scolaires classés en REP et REP+. A La Réunion, plus de la moitié des élèves y sont scolarisés.

Ce lundi 13 septembre, Nathalie Elimas a entamé une visite de deux jours à La Réunion. Ecoles maternelles, primaires, collèges ou encore lycée étaient au programme. La secrétaire d’Etat en charge de l’Education prioritaire s’est notamment rendue à l’école des Camélias à Saint-Denis.

147 écoles réunionnaises classées en REP+

Les enfants y sont scolarisés en REP +. Ce dispositif concerne les quartiers ou secteurs isolés connaissant les plus grandes concentrations de difficultés sociales. Il permet un accompagnement individualisé, car les élèves sont moins nombreux dans les classes. Celles de grande section en maternelle, de CP et de CE1 sont dédoublées, et comptent jusqu’à 14 élèves.

L’école de Camélias, qui accueille 235 élèves, compte 7 classes dédoublées. Certaines méthodologies d’apprentissage ont pu y être mises en place.

Regarder le reportage de Réunion la 1ère :

©Réunion la 1ère

Améliorer le lien avec les parents

Restent des pistes à encore améliorer, selon le directeur de l’école, Marc Tortosa, comme l’accompagnement des familles après l’école. Des dispositifs pour permettre aux enfants d’être autonome sur leurs devoirs pourraient notamment être développés, estime-t-il.

La secrétaire d’Etat estime qu’il « faut faire revenir les parents à l’école ». En REP et REP+, les enfants bénéficient du petit-déjeuner à l’école. Depuis 2019, 230 000 petits déjeuners gratuits ont ainsi été distribués à La Réunion. En moyenne, 13% des enfants scolarisés en REP et REP+ arrivent à l’école le ventre vide.

A La Réunion, 147 écoles primaires sont en REP+ et 141 en REP. Dans le second degré, 21 collèges sont en REP+ et 24 en REP. A total, 90 140 élèves sont scolarisés dans les réseaux de l’éducation prioritaire, soit 56% des élèves de l’enseignement public.

Deux Cités éducatives à La Réunion

La secrétaire d’Etat s’est également rendue au collège Bourbon à Saint-Denis et au collège Guy Môquet à Saint-Benoît, tous deux classés en REP+. Le second est membre de la Cité éducative de Saint-Benoît, l’une des eux que compte l’île avec celle du Port.

Les Cités éducatives sont un dispositif qui vise à intensifier les prises en charges éducatives des enfants à partir de 3 ans et des jeunes jusqu’à 25 ans, avant, pendant, autour  et après le cadre scolaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici