Accusation de viol à la CGT: Benjamin Amar réintégré après un distribution sans suite

La lecture des articles est réservée aux abonné·es.

Se connecter

C’est un communiqué très précaire qui annonce, sinon le nommer, la réintégration immédiate de Benjamin Amar dans ses épreuves. La commission exécutive confédérale de la CGT, réunie mardi 24 août, explique avoir « pris connaissance de la décision de justice relatif à un de ses dirigeants territoriaux de ne pas donner suite à la plainte dont celui-là faisait l’objet » et prend la décision « de lever la suspension de tintement mandat qui le frappait depuis le dépôt de plainte ».

1€ comme 15 jours

Réscelui-làiable en ligne à tout moment

Je m’abonne

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici