Affaire Claude Jean-Pierre : Une longue année d’attente

Cela fera bientôt un an que Claude Jean-Pierre est décédé. Et le dossier judiciaire semble à l’arrêt.

P. Robert avec FJO.

Publié le 23 septembre 2021 à 14h01

Avec l’approche de la date anniversaire de la disparition de son père, pour Fatia, sa fille unique, il faut faire quelque chose. Le retraité de 67 ans avait été extirpé violemment de son véhicule par des gendarmes lors d’un banal contrôle routier à Deshaies le 21 novembre 2020. Il était décédé 2 semaines après cet incident, le 3 décembre 2020 exactement.
Les proches de Claude Jean-Pierre attendent toujours que la lumière soit faite sur cette affaire.
 

On a pris la décision de lancer cette pétition « Justice pour Claude Jean-Pierre », parce qu’à l’approche de la date du 21 novembre, c’est très compliqué pour nous. On a la gorge qui se resserre

Fatia

Depuis dix mois, sa famille organise régulièrement des évènements, des manifestations, parfois virtuelle comme cette pétition qui sera lancée le 19 septembre. Elle est adressée à la Cour d’Assises de Guadeloupe. 

C’était important pour nous de continuer à garder la population autour de nous parce que c’est aussi une grande force pour nous ; on a ce besoin de fédérer, de communiquer avec la population qui nous a si bien accueillis, si bien aider, notamment au mois de juillet, lors du rassemblement qu’on a fait sur la Place de la Victoire

Fatia

Une pétition pour trouvée du soutien et pour faire en sorte que ce dossier ne tombe pas dans les oubliettes judiciaires.

C’est aussi dans le but d’interpeller la Cour d’Appel de Basse-Terre, de leur rappeler que, derrière cette affaire, il y a aussi une famille, en leur demandant de faire diligence. On attend patiemment une contre-expertise qui est prévue pour le mois de novembre

Fatia

 

Ce rapport de contre-experdise porte sur les causes du décès. Il doit être remis aux différentes parties dans quelques semaines, mais pour le consulter, Fatia et ses proches devront venir en Guadeloupe.

On n’a pas accès très facilement au dossier depuis la divulgation de la vidéo-surveillance. C’est assez compliqué pour nous parce qu’on habite en Métropole. On a la possibilité de consulter les pièces du dossier, mais uniquement au cabinet de notre avocat.

Fatia

Une perspective qui ne la réjouit pas, ce voyage ravivera de douloureux souvenirs, mais Fatia reste déterminée.

On maintient la pression. On rappelle à la Cour d’Assises qu’on n’arrêtera pas tant que les deux mis en cause ne seront pas mis en examen et n’auront pas répondu de leurs actes

Fatia

 

Les deux gendarmes ne sont pas considés comme des témoins dans cette instruction, ils ne sont pas non plus mis en examen. Ils ont pour le moment le statut hybride de témoins assistés. Mais c’est déjà une avancée pour la famille de Claude Jean-Pierre.

La pétition a été lancée sur la plateforme pour le changement : change.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici