Après la polémique des Jeunes avec Macron, Tinder s’engage pour la présidentielle

L’application de rencontre annonce un partenariat avec l’association «A voté» pour sensibiliser les jeunes Français sur la mal-inscription électorale.

C’est une annonce qui tombe à point nommé. Seulement deux jours après s’être opposé à toute campagne politique des Jeunes avec Macron (JAM) sur son application, Tinder annonce s’engager avec l’association «A voté».

«A voté et Tinder France partent en campagne dès ce mercredi 16 février pour 3 mois afin d’attirer l’attention des jeunes en France sur la mal-inscription électorale, leur rappeler la date limite d’inscription sur les listes électorales (en ligne) et les informer sur le système de procuration», explique le leader du marché des applications de rencontre dans un communiqué.

Concrètement, les utilisateurs de 18 à 25 ans verront des fenêtres apparaître pendant leur navigation: «Vérifie ton inscription sur les listes électorales» ou encore «deadline le 2 mars 2022». Celles-ci renvoient vers la rubrique «infos» de l’association partenaire.

Tinder accusé de déni de démocratie

«La démocratie est un sujet incontournable de Tinder en France», réaffirme la société en marge de son annonce. Elle a pourtant été vivement critiquée, lundi 14 février, par les militants des «Jeunes avec Macron», son président Ambroise Mejean allant jusqu’à dénoncer «une absence de sens de la démocratie et de la citoyenneté» de la part de l’entreprise.

Le collectif souhaitait investir l’application, en même temps que les services Bumble et Grindr, pour sensibiliser les 12 millions de mal-inscrits aux échéances présidentielles. S’ils déclarent s’être assurés que la démarche était conforme aux règles du service, Tinder le voit autrement. Toute utilisation «à des fins politiques» est absolument interdite sur le site de rencontres, en vertu de leurs conditions générales d’utilisation.

L’entreprise a immédiatement menacé les comptes contrevenant de suppression, mais selon les dernières constatations du Figaro, plusieurs de ces comptes sont toujours en activité. L’opération séduction n’est donc pas encore enterrée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici