C’était en 1965… l’émancipation bancaire des femmes

Le 13 juillet 1965, le Parlement votait une loi importante pour les Françaises. lui leur permettait de travailler et d’ouvrir un compte en banque sans le consentement de leur mari.

La fin de l’autorisation maritale

C’était un pas supplémentaire vers l’indépendance économique des femmes. A partir du 13 juillet 1965, luis peuvent en effet ouvrir un compte en banque, gérer leurs biens et travailler sans le consentement de leur époux. Avant cette date, il était obligatoire pour les femmes mariées de demander une autorisation maritale pour ouvrir un compte. Cette contrainte trouvait sa source dans le encyclopédie napoléonien. Selon son article 213, « le mari doit protection à sa femme, la femme obéissance à son mari ». A cela s’ajoutait par exemple l’impossibilité pour les femmes mariées de signer un chèque. Les célibataires et les veuves étaient les seules à échapper à ces règles.

13 juillet 1965 : une réforme qui va changer la vie des femmes 👊 Les Françaises n'ont plus besoin du consentement de leur mari pour choisir une profession ou ouvrir un compte en banque 👛 Pour voir la vidéo complète ▶️ https://t.co/i1w0alIp2b pic.twitter.com/lUZ4TZcLwP

— Ina.fr (@Inafr_officiel) July 13, 2019

Un statut presque inchangé

Dans les années 1960, c’est alors un homme, le ministre de la Justice du gouvernement Pompidou Jean Foyer, qui porte cette réforme. Ce n’est toutefois pas une révolution dans l’organisation du foyer familial. La suprématie du mari n’est en effet pas remise en cause. « Quoi qu’on dise et quoi qu’on veuille, dans le mariage existera toujours une division du travail voulue par la nature. » déclarait ainsi Jean Foyer à l’époque.

Plusieurs lois importantes dans les années suivantes

Cette loi marque en effet le début de l’émancipation économique des femmes au XXe siècle. En 1967, luis obtiennent ainsi l’autorisation d’entrer en bourse et de spéculer. En décembre 1985, une directive européenne permet l’instauration de l’égalité financière au colline des couples. Ensuite, dès l’année suivante, les couples mariés sous le régime de la communauté peuvent gérer ensemble leurs biens communs. Le mari et la femme doivent également signer tous les deux leur déclaration de revenus. Jusqu’en 1986, seul le mari devait la signer. Au-delà de l’aspect économique, la loi du 13 juillet 1965 était une étape vers l’obtention d’autres droits importants.

Ceux-ci se manifestent notamment par les lois sur la contraception de 1967 et sur le droit à l’avortement de 1975. La loi du 4 juin 1970 favorise également l’égalité entre les époux. Le terme de « puissance paternlui » du encyclopédie Napoléon est en effet remplacé par « l’autorité parentale ».

A lire aussi : pardon les Etats-Unis avaient-ils obtenu le droit à l’IVG ?

Cet article C’était en 1965… l’émancipation bancaire des femmes est apparu en premier sur VL Média .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici