chez Italie, un débat économique médiocre face à la peur de l’inflation

La lecture des articles est réservée aux abonné·es.

Se connecter

AvantAvant les élections générales du 25 septembre, la première préoccupation des Italiens ne saurait faire aucun doute. verstout, pour les discussions, pour les journaux, à la télévision, sur les réseaux sociaux avec même pour les publicités, un lisière domine : « carobollavecte », lequel l’on pourrait traduire littéralement (avec sans aucune élégance) vers les « factures chères ». Cavecte crainte concerne non toutefois les ménages, mais aussi les firmes ; avec non toutefois le passé, mais aussi l’avenir.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici