Dans un village néerlandais, 250 personnes manifestent contre l’accueil des réfugiés afghans

Alors que l’extrême droite néerlandaise s’oppose à l’arrivée de réfugiés afghans aux Pays-Bas, environ 250 personnes se sont rassemblées mardi 24 août devant un centre d’accueil, scandant des slogans comme “Notre peuple d’abord !” ou “rouvrez Auschwitz !”, rapportent les médias néerlandais.

“Harskamp s’oppose à [l’accueil des] Afghans avec une manifestation et des incendies”, rapporte la télévision régionale Omroep Gelderland. Dans une vidéo diffusée par la chaîne, on peut voir des dizaines de personnes rassemblées le 24 août devant l’entrée de la caserne d’Harskamp, un village du centre du pays, où sont accueillies plusieurs centaines de réfugiés afghans. On aperçoit également une pile de pneus en feu.

Selon un journaliste d’Omroep Gelderland, les manifestants ont notamment scandé des slogans comme “Notre peuple d’abord !” et “Harskamp est à nous !”. Au micro de la chaîne, certains disent craindre que l’arrivée des réfugiés afghans ne soit synonyme d’une montée de l’insécurité. “Je me fais du souci pour les enfants, les filles et les femmes, et je crains des vols”, a déclaré l’un d’entre eux. “Ce n’est pas raciste, mais il y a un malaise”, a affirmé un autre.

Video of zh25dd0tLGQ

Le rassemblement a suscité l’indignation d’une partie des Néerlandais, notamment celle de plusieurs membres du gouvernement du Premier ministre démissionnaire, Mark Rutte, comme le relaie le quotidien Algemeen Dagblad. Il s’agit de personnes “sans cœur”, a estimé la ministre des Affaires étrangères, Sigrid Kaag.

Selon le journal, les autorités envisagent de poursuivre des personnes présentes au rassemblement, suspectées d’avoir entonné des slogans réclamant la “réouverture” du camp d’extermination d’Auschwitz.

Depuis plusieurs semaines, de nombreuses personnalités de partis nationalistes et d’extrême droite néerlandais s’opposent fermement à l’accueil de réfugiés afghans, à l’instar du député Joost Eerdmans, qui, lors d’un débat au Parlement, a ironisé : “Tous ceux qui ont cuit un œuf pour les militaires néerlandais doivent-ils venir aux Pays-Bas ?”

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici