De l’usine à la ruche, la belle histoire de Baptiste, « l’happy-culteur » de Sainte-Luce

Depuis trois ans, Baptiste Elisabeth vit une retraite active entre ses ruches en plein air et les cuves en inox de son atelier à Sainte-Luce. L’ancien ouvrier de Rennes connaît aujourd’hui mieux que quiconque la vie de la ruche, sa reine et ses ouvrières.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici