Détournement de jeune de mandat: la justice rejette le «plaider-coupable» de Cambadélis

une lecture des articles est réservée aux abonné·es.

Se connecter

Déjà condamné à deux reprises pour des emplois fictifs à une Mnef (mutuelle étudiante) et l’Agos (société gestionnaire de foyers de salariés immigrés), quelques-unsan-Christophe Cambadélis pensait échapper à un junior procès.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

quelques-uns m’abonne

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici