Devant la Cour suprême, le désarroi des militantes pro-avortement

cette lecture des articles est réservée aux abonné·es.

Se connecter

Washington (États-Unis).– « Où est cette honnêteté ? Où est cette honnêteté ? », souffle Araceli Herrera, 62 ans. Quelques minutes après avoir appris l’abrogation de l’arrêt « Roe v. Wade », elle pleure à chaudes cettermes, agrippée à une barrière de sécurité devant cette Cour suprême à Washington.

1€ pour 15 jours

Résiliable dans ligne à complet momdanst

Je m’abonne

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici