Devialet embarque le son d’Ariane 5 dans ses enceintes Phantom

Pour vivre une expérience sonore incroyable, il faut se rendre à Dubaï pour l’Exposition universelle les 2 et 3 octobre, à l’occasion de la journée de la France.

Le son le plus fort jamais produit par l’homme. Une fusée Ariane 5, ce sont 780 tonnes à envoyer dans l’espace et 170 décibels au décollage. Un bruit unique au monde. Pour vivre une telle expérience sonore, il faut se rendre sur le pas de tir en Guyane… ou à Dubaï pour l’Exposition universelle les 2 et 3 octobre, à l’occasion de la journée de la France.

Le français Devialet y proposera une cabine immersive intégrant cinq de ses enceintes Phantom. Et pendant trois à cinq minutes, le visiteur pourra expérimenter un son «grandeur nature», le même que celui perçu dans le poste d’observation à 5 kilomètres de là. Au pied de la fusée, le son est tellement énorme que les tonnes d’eau qui sont déversées au pied du lanceur à chaque décollage ne sont pas là pour diminuer la chaleur mais pour «“casser” l’immense onde acoustique générée par la mise à feu du moteur Vulcain et des deux boosters latéraux d’Ariane 5».

Pour retranscrire ce bruit à nul autre pareil, un ingénieur de Devialet s’est rendu à Kourou. Il a pointé trois micros ayant chacun des propriétés acoustiques précises (son stéréo, 3D et ultradirectif) vers le lanceur. Mais aussi vers les bruits des animaux, du vent dans les feuilles des arbres de la jungle alentour, ceux que le visiteur peut entendre en se rendant à Kourou. Vient ensuite le décompte, dans un grand silence précédent le vacarme. Que les curieux se consolent, après l’Exposition universelle, la cabine reviendra en France pour y faire une tournée. L’occasion pour Devialet de mettre en avant les spécificités techniques de ses enceintes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici