Ericsson renforce ses investissements dans la R&D en France

Dans un entretien au Figaro, le PDG de l’équipementier alerte sur le retard de l’Europe.

Ericsson renforce son implantation en France. Le deuxième équipementier télécoms mondial a ouvert son premier centre de recherche et développement en France l’année dernière. Il compte déjà 80 salariés avec l’objectif d’atteindre 300 personnes en 2023. «Notre intention est clairement de ne pas s’arrêter là. Nous avons décidé d’avoir plus de R&D en France, déclare Börje Ekholm, le PDG d’Ericsson, au Figaro. Nous sommes encouragés par les compétences, particulièrement dans le domaine de la cybersécurité».

Certes, la France «n’est pas le pays le meilleur marché», mais le patron d’Ericsson préfère se concentrer sur les résultats obtenus par les équipes locales que sur le montant de dépenses. «Il y a une histoire des télécoms en France, des connaissances, une bonne éducation. La France est en train de prendre un leadership en Europe.»

Si le «climat des affaires pour le secteur des télécoms» lui semble favorable, Börje Ekholm tire la sonnette d’alarme: «L’Europe est en retard sur la 5G. Certes

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 78% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici