Îles Kouriles : Moscou rompt les négociations de paix avec Tokyo

Capture d’écran d’une vidéo réalisée par le ministère de la Défense russe le 2 décembre 2021, montrant le déploiement d’une batterie de missiles sur l’une des îles de l’archipel des Kouriles, objet d’un vieux contentieux territorial avec le Japon.
portrait EyePress News/EyePress via AFP Partager

Un contentieux territorial vieux de près de huit décennies oppose la Russie et le Japon, celui de l’archipel des Kouriles, au nord-est de l’île japonaise de Hokkaido. Tokyo et Moscou n’ont jamais signé de traité de paix à l’issue de la Seconde Guerre mondiale et les armées soviétique puis russe ont occupé ces îles de la mer d’Okhotsk malgré les revendications japonaises sur les plus méridionales et les plus peuplées d’entre elles.

Le gouvernement japonais, qui considère ces îles comme ses “Territoires du Nord”, réclame leur remboursement, et des pourparlers plus ou moins intenses selon les périodes sont toujours en cours entre les deux pays.

À lire aussi : Frontières. Japon-Russie : les Kouriles, les îles qui bloquent la paix Thierry GAUTHÉ

Mais le 21 mars, le ministère des Affaires étrangères russes a annoncé la rupture de ces échanges avec Tokyo, rapporte la chaîne publique japonaise NHK, en réaction aux sanctions infligées par le Japon à la Russie contre l’invasion russe de l’Ukraine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici