Joe Biden presse les géants de la tech et de la finance d’investir dans la cybersécurité

Les Gafa, les banques et les assureurs ont promis des milliards de dollars pour lutter contre ce nouveau fléau.

La cybersécurité, un «défi de sécurité nationale essentiel» pour Joe Biden. Le président américain a reçu hier les hauts dirigeants des Gafam, regroupant Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft. Des PDG de l’industrie financière comme JPMorgan Chase et des représentants des secteurs de l’énergie, de l’éducation et des assurances étaient aussi conviés. Au menu, une mobilisation générale contre ce nouveau fléau, les cyberattaques qui ont déjà montré leur capacité à paralyser l’économie.

Cet événement s’est tenu après une série d’attaques de ransomwares, où les cybercriminels compromettent des fichiers afin de récupérer des rançons, souvent élevées. «Nous avons vu à maintes reprises comment les technologies sur lesquelles nous comptons, de nos téléphones portables, aux oléoducs, jusqu’aux réseaux électriques, peuvent devenir la cible de pirates informatiques et de criminels», a souligné Joe Biden.

Les assureurs en pointe

En mai, par exemple, des pirates associés à un cybergang en Russie ont lancé une attaque contre

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 70% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici