La fibre fait grincer des dents

La fibre se transforme en poil à gratter. Ministre, élus locaux, représentants d’associations, tous sont venus aux rencontres Territoires connectés organisées par le régulateur des télécoms (Arcep), jeudi matin, avec leur lot de récriminations. «N’entachons pas le déploiement de la fibre par des malfaçons encore très présentes et vivaces même si elles sont marginales», a déclaré Jean-Noël Barrot, ministre délégué de la Transition numérique, rappelant que «la France dispose du réseau fibre le plus large d’Europe». Les atouts de la fibre sont connus, c’est une technologie trois fois moins énergivore que le cuivre (utilisé pour l’ADSL) et qui permet d’échanger d’importants volumes de données. «La fibre est indispensable pour apporter une réponse aux déserts médicaux, permettre aux artisans locaux de répondre à des appels d’offres, aux agriculteurs de boucher leurs dossiers PAC…» , a rappelé Françoise Gatel, sénatrice d’Ille-et-Vilaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici