La mort d’un opposant palestinien ravive la contestation contre Mahmoud Abbas

Le président palestinien, Mahmoud Abbas, est à nouveau sous le feu des critiques de sa population après le décès de Nizar Banat, opposant à l’Autorité palestinienne, intervenu quelques heures après son arrestation.

Fortement ébranlé par le dernier cycle de violences israélo-palestinien de mai dernier, lors duquel il a semblé totalement débordé par les événements, le président Mahmoud Abbas subit le “discrédit frappant l’Autorité palestinienne” auprès des Palestiniens qui “a atteint un nouveau stade critique” après la mort d’un opposant, écrit le journal libanais L’Orient-Le Jour.

Jeudi 24 juin, le militant Nizar Banat, 44 ans, a perdu la vie quelques heures après avoir été violemment arrêté par une vingtaine de membres des forces de sécurité palestiniennes dans la région d’Hébron, en Cisjordanie. Dans le journal palestinien Al-Quds, la famille de Banat accuse explicitement les forces de l’ordre d’être responsables de l’“assassinat” de ce dernier.

Le militant des droits humains “était l’un des principaux détracteurs de la politique de l’Autorité palestinienne et de Mahmoud Abbas”, explique le quotidien panarabe Al-Arab. Des prises de position “qui lui avaient déjà valu plusieurs arrestations par le passé”, enchaîne L’Orient-Le Jour.

Sur Facebook, il dénonçait par exemple

[…]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici