la police brésilienne saisit des animaux morts dans un bateau, il

Dans le cadre de l’opération Horus, les membres de la police de l’Amapa ont fait une macabre découverte le 13 février 2022. Des dizaines de cadavres d’animaux ont été trouvées dans un bateau qui naviguait sur le fleuve de l’Oyapock. Ils étaient au cœur d’un commerce liés à la Guyane. Deux individus ont été arrêtés.

Ludmïa Lewis

Publié le 14 February 2022 à 14h52,

mis à jour le 14 February 2022 à 14h57

L’opération Horus, menée au Brésil, permet aux forces de l’ordre de mettre la main sur des nombreuses activités illégales. Le dimanche 13 février 2022, la police civile de l’Amapa a réalisé quatre arrestations et une saisie hors-norme. Au cours d’investigations, les policiers ont interpellé un bateau naviguant sur le fleuve de l’Oyapock.

Le véhicule marin contenait plusieurs animaux morts : des tapirs, des singes, des canards sauvages ou encore des pacs (aussi appelés paca) et des hoccos. Un petit singe vivant de l’espèce des capucins bruns a également retrouvé. Selon le communiqué de la police civile de l’Amapa, ces animaux étaient au cœur d’un commerce en lien avec la Guyane

Un singe vivant, et des cadavres d’animaux, ont été retrouvés dans un bateau, sur l’Oyapock, par la police civile de l’Etat de l’Amapa.

©Police Civile de l’Etat de l’Amapa

Les deux personnes à bord du navire ont été arrêtées et placées en détention pour « délit environnemental » et pour « détention illégale d’arme à feu ». En effet, elles possédaient un fusil de chasse de calibre 12 et des munitions. L’arme, les animaux, les munitions ainsi que le bateau ont été saisis par les forces de l’ordre.

Toujours dans le cadre de l’opération Horus, les policiers brésiliens ont procédé à l’interpellation d’un homme de 24 ans. Il a été pris en flagrant délit de « coups et blessures à caractère grave dans le cadre de violences conjugales ». La victime, son ex-petite-amie de 19 ans, s’est rendue au CIOPS (Centre d’opérations de sécurité intégré) pour le dénoncer. L’agresseur l’avait suivie dans un restaurant avant de l’attraper pour mordre son oreille, allant jusqu’à la sectionner.

Enfin, une dernière intervention des policiers a permis de retrouver un fugitif recherché par l’Etat de Para. Ce dernier est accusé d’avoir commis un vol qualifié (donc avec des circonstances aggravantes). Une moto volée a également été retrouvée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici