Le corps de l’ingénieur Martiniquais Guilbert Rigah enseveli sur un chantie

Le corps de l’ingénieur enseveli dans l’éboulement d’un chantier près de la gare de Massy-Palaiseau a été retrouvé ce vendredi après-midi (30 juillet), confirme le Parquet d’Evry. Une enquête judiciaire est ouverte.

Jean-Claude SAMYDE avec FranceInfo et France-Bleu

Publié le 30 juillet 2021 à 16h20,

mis à jour le 30 juillet 2021 à 16h47

Le Martiniquais de 55 ans a perdu la vie à la suite d’un accident en gare de Massy-Palaiseau (Essonne) dimanche 25 juillet. Guilbert Rigah, contrôlait les travaux en cours sur les lignes des RER C et B lorsque un affaissement de terrain s’est produit.  

Les fouilles ont été entamées dimanche 25 juillet, le jour de l’accident, dans une zone de recherche très instable. La victime travaillait sur un chantier de forage de plus d’une trentaine de mètres de profondeur, proche des voies de chemin de fer. 

Le trafic des TGV a été interrompu entre la gare de Paris-Montparnasse et le Sud-Ouest. Il a repris dimanche soir, avant de revenir à la normale dès lundi dernier dans la  matinée.   

Les sauveteurs, forces de l’ordre et experts ont dû réfléchir à un plan d’intervention sécurisé pour ne pas causer de sur-accident.

L’enquête, est  menée par un juge d’instruction pour vérifier s’il y a eu des manquements de la part du maître d’ouvrage, SNCF Réseau. « Ce n’est pas une information judiciaire classique » précise la procureure d’Evry, Caroline Nisand. 

Une enquête interne en parallèle des investigations judiciaires est également ouverte.

Originaire de la commune du Vert-Pré, Guilbert Rigah âgé de 55 ans, était directeur d’opérations à la SNCF et père de deux enfants, Andy et Enzio.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici