Le géant de la tech Xiaomi à l’assaut de la voiture électrique

L’entreprise chinoise va investir 10 milliards de dollars en dix ans dans ce projet.

Pékin

C’est officiel: le fabricant chinois de smartphones et d’appareils électroniques Xiaomi se lance dans les véhicules électriques. Le 1er septembre, son fondateur, Lei Jun, a annoncé avec fierté à ses 23 millions d’abonnés sur Weibo (l’équivalent local de Twitter) la création d’une entité dédiée à cette nouvelle activité, enregistrée sous le nom de Xiaomi Auto. Une étape cruciale pour un projet rendu public au printemps dernier.

Le «Steve Jobs chinois» pilotera lui-même la filiale, dotée d’un capital de 10 milliards de yuans (1,5 milliard de dollars). Le groupe compte y investir jusqu’à 65 milliards de yuans au cours des 10 prochaines années, soit 10 milliards de dollars. Par comparaison Volkswagen, numéro deux mondial, investira 46 milliards en cinq ans dans son virage électrique.

Fondé en 2010 à Pékin, Xiaomi a connu un succès fulgurant en offrant des téléphones portables haut de gamme à un prix abordable. Aujourd’hui numéro deux mondial du smartphone, derrière le géant coréen Samsung,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 70% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici