Le tu’aro ma’ohi pour « canaliser » les résidents de Tatutu

Les finales de sports traditionnels ont eu lieu vendredi 23 juillet dans la prison de Tatutu, à Papeari.

DC

Publié le 23 juillet 2021 à 17h10,

mis à jour le 23 juillet 2021 à 21h27

Les compétitions de Tu’aro ma’ohi ont commencé en début de semaine à Tatutu. La fédération de sports traditionnels a accepté l’invitation du centre pénitentiaire. L’événement a rassemblé les détenus des deux bâtiments, A et B de la prison, jusqu’à la finale qui a eu lieu ce matin à partir de 8h. 

Plus de soixante prisonniers ont participé aux différentes épreuves. Au programme de la journée, une course d’échasses, puis une course en sac, du tir à la corde ou encore des épreuves plus traditionnelles comme le lever de pierre. 

Les prisonniers s’y sont donnés à cœur joie. Pour la Fédération polynésienne de sports traditionnels, permettre aux prisonniers de pouvoir pratiquer ces activités traditionnelles est important : « Ce sont des gens qui sont enfermés, confie Guy Trompette, trésorier de la fédération et organisateur de ces jeux. Pour eux, c’est une activité sportive et ça permet de les canaliser. »

La Fédération de sports traditionnels a été contactée en 2018 par l’établissement pénitentiaire, depuis, elle organise l’événement régulièrement. La Fédération déplore que ce ne soit pas le cas à Nuutania. 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici