L’entrepreneuriat au menu cette semaine à l’université de Nouville

Encourager les étudiants dans un parcours de création d’entreprise, c’est l’objectif de la semaine de l’entrepreneuriat, qui se déroule à l’université de Nouville. L’occasion notamment pour les élèves de la classe Pépite, de poursuivre leurs projets d’entreprise.

Brigitte Whaap et Philippe Kuntzmann (Alix Madec)

Publié le 26 août 2021 à 16h37,

mis à jour le 26 août 2021 à 16h49

Le recyclage de nos déchets est un défi pour notre société. En Calédonie, plusieurs entreprises se sont lancées dans ce secteur, comme le recyclage du verre, comme matériaux de construction.

La gérante de la société participe avec d’autres chefs d’entreprises, à la semaine de l’entrepreneuriat à l’université, pour expliquer leurs démarches aux étudiants entrepreneurs. « C’est pour sensibiliser nos jeunes à l’entrepreneuriat, parce que bien souvent, c’est une voie qui n’est pas envisagée. Il y a plein de possibilités, de structures qui les accompagnent sur le territoire », explique Naomi Daculsi, chargée de mission du pôle étudiant pour l’innovation de l’université.

« La classe pépite, c’est un vrai accompagnement »

Des jeunes étudiants concernés, comme ceux qui forment la classe pépite de l’université. Tous sont porteurs de projets, qu’ils peaufinent avec des intervenants qui les accompagnent dans la mise en place de leur future entreprise.

Quatrenë Juni, veut fabriquer des éponges végétales à Lifou. « C’est une idée qui me trotte dans la tête depuis déjà trois ans. Et je me disais que j’allais attendre d’obtenir ma licence et que je verrais près, mais je me suis dit que c’était maintenant ou jamais ou plus tard… donc j’ai saisi l’occasion et j’ai réussi à intégrer le réseau pépite », déclare la jeune femme.

Une vingtaine d’étudiants porteurs de projets dans le secteur du numérique, de l’agriculture, ou encore de la restauration. C’est le cas pour Fanny Nosmas, qui souhaite ouvrir un snack éco-responsable. « La classe pépite, c’est un vrai accompagnement. On a un tuteur professionnel et un tuteur académique, qui nous permettent d’avoir du soutien », assure la jeune étudiante. 

Des tables rondes organisées par la section pépite, permettent à tous ces jeunes d’agrandir leur réseau. Mais aussi d’insuffler à tous les étudiants du campus, l’esprit d’entreprendre.

Le reportage de Brigitte Whaap et Philippe Kuntzmann, à retrouver dans votre journal télévisé ce jeudi à 19h30.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici