Les 4 Meilleurs Chocolatiers de Paris

Il n’y a pas de concurrence : le chocolat américain se fait botter le cul par les meilleurs chocolatiers parisiens.

Nous, les Américains, sommes habitués au chocolat fortement industrialisé et excessivement sucré. Blâmez-le sur Hershey et un trop grand nombre de tours de passe-passe ou de friandises dans notre jeunesse. Le chocolat, cependant, ressemble beaucoup au fromage en France : une forme d’art élevée au plus haut niveau de gourmandise, une obsession et un incontournable de la maison. Et, heureusement, le chocolat français n’est pas interdit par la FDA, ce qui signifie que vous pouvez joyeusement en apporter autant que vous le souhaitez dans le pays par les douanes… eh bien, dans des limites raisonnables, nous supposons.

Godiva, See’s, Vosges, Recchiuti… écartez-vous. Quelle que soit la période de l’année où vous vous rendez à Paris, voici les 4 chocolatiers que vous devez absolument goûter (et ramener chez vous !) Et si vous ne pouvez pas vous rendre à Paris, faites du « lèche-vitrines » sur ces des sites.

PATRICK ROGER
91, rue de Rennes, Paris 6e | 4, place Saint-Sulpice, Paris 6e | 108, boulevard Saint-Germain, Paris 6e

Présenté comme un artiste chocolatier, Patrick Roger est connu pour ses fantastiques sculptures en chocolat, notamment d’animaux sauvages. Il sort également tous les arrêts à Noël, fabriquant des sapins de Noël en chocolat élaborés. Mais son talent artistique ne s’arrête pas à des étalages ludiques… il est un maître des saveurs et des sensations contemporaines, travaillant des saveurs allant de la citronnelle au poivre du Sichuan avec des ganaches et des caramels noirs et rêveurs. Il n’est pas surprenant qu’il ait obtenu le titre de meilleur ouvrier de France. Vous savez que vous êtes proche de la boutique lorsque vous commencez à voir une file d’attente au coin de la rue ou lorsque l’odeur du chocolat frais vous frappe au visage.

QUOI ESSAYER, QUOI ACHETER : Les Français aiment les chocolats noirs plus qu’ils ne le font au lait, et Patrick Roger rend hommage à cette passion. Essayez la ganache ou quoi que ce soit avec du praliné. Aussi très tentant est le «rocher», une version haut de gamme du Ferraro Rocher qui mélange un mélange croquant d’amandes et de noisettes. Pour être honnête, toute forme de chocolat de Patrick Roger vous fera saliver pendant des jours.

JACQUES GENIN
133, rue de Turenne, Paris 3e | 27, rue de Varenne, Paris 7e

Si Patrick Roger est un artiste, Jacques Génin est un fou. Avant-gardiste et expérimental, il travaille des saveurs végétales surprenantes, telles que la bergamote, le romarin, la menthe, le basilic et l’estragon dans ses chocolats. Il est également connu pour ses truffes exquises, qui ont un enrobage de chocolat très fin et délicat qui protège un intérieur luxuriant qui penche vers une très légère note de café. Non moins remarquables sont sa pâte de fruits, un bonbon français traditionnel à base de cubes sucrés de fruits concentrés, et ses caramels, que David Leibovitz a décrits comme rien de moins que « paradis ».

QUOI ESSAYER, QUOI ACHETER : Tout. Si vous cherchez à ramener du chocolat aux États-Unis, composez votre propre boîte. J’adore la pâte de fruits, en particulier les saveurs de baies, et tout ce qui contient de la ganache… mais de moi à vous, j’attrape des truffes pour mon beau-père chaque fois que je rentre en Californie.

LE CHOCOLAT ALAIN DUCASSE
40, rue de la Roquette, Paris 11e | 26, rue Saint-Benoît, Paris 6e

Alain Ducasse est le roi de la gastronomie française… alors naturellement, pour un nouveau défi, il s’est tourné vers le chocolat, ouvrant la première usine de fabrication bean-to-bar de la ville dans le centre de Paris. Il a confié la fabrication du chocolat à nul autre que le chef pâtissier Nicolas Berger, avec qui il entretient une relation professionnelle longue et éprouvée. Nicolas travaille avec des fèves au chocolat du monde entier, fabriquant des barres avec des fèves du Pérou, d’Équateur, de Java et d’ailleurs. Il travaille aussi parfois les noix, comme un praliné pistache salé réalisé avec des pistaches siciliennes, ou encore des cacahuètes. Le chocolat est fabriqué à la main en petits lots sur place, vous pouvez donc être assuré qu’un haut niveau d’attention et de soin a été apporté à sa fabrication.

QUOI ESSAYER, QUOI ACHETER : Craquez pour la mousse au caramel habillée de chocolat, emportez chez vous des plaques de chocolat à cuire pour des biscuits ou des tartes au chocolat, et il est impossible que vous manquiez la barre de chocolat fourrée aux noisettes sucrées-salées.

LA CHOCOLATERIE DE CYRIL LIGNAC
25, rue Chanzy, Paris 11e

Cyril Lignac est l’un des chou chou d’amour gastronomique de Paris. Il avait déjà gagné ses galons de chef étoilé Michelin, avec deux bistrots et quatre pâtisseries portant son nom en ville. Alors, naturellement, lorsqu’il s’est tourné vers le chocolat, Paris l’a remarqué. Sa chocolaterie fait partie intégrante de son petit (mais grandissant) empire de la rue de Charonne près de Bastille. Interrogé sur la chocolaterie, Cyril attribue à New York son inspiration : il ne s’agit pas seulement d’une chocolaterie, mais d’un lieu de vie dédié uniquement au chocolat. Venez déguster un chocolat chaud, des tablettes de chocolat, des brownies et pâtisseries au chocolat ou encore des éclairs au chocolat.

QUOI ESSAYER, QUOI ACHETER: L’un des immenses plaisirs de la chocolaterie de Lignac est sa version des collations classiques des écoliers français, connues sous le nom de goûter. Lignac prend goûter au chocolat traditionnel et l’affine pour le palais des adultes. J’adore le brownie infusé aux morceaux d’orange, mais les tablettes de chocolat étaient tout aussi belles et faciles à mettre dans une valise. Venez vivre l’expérience, repartez avec quelques tablettes !

Bonne dégustation !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici