Les entreprises de la tech prolongent le télétravail

La récente reprise de l’épidémie aux États-Unis, sous l’influence du variant Delta, a poussé les entreprises à décaler la rentrée au bureau.

Face au télétravail, les grandes entreprises américaines de la tech jouent les prolongations. Aux prémices de la pandémie, ces sociétés ont été les premières à permettre à leurs employés de travailler à distance. Dix-huit mois plus tard, les salariés sont toujours sommés de travailler depuis chez eux. Une situation qui pourrait durer quelques mois encore. La récente reprise de l’épidémie aux États-Unis, sous l’influence du variant Delta, a poussé les entreprises à décaler la rentrée au bureau, qui devait avoir lieu en septembre. Des sociétés comme Facebook et Google ont annoncé, courant juillet, reporter au moins à octobre la reprise en présentiel. D’autres, comme Apple, voient plus loin et pourraient maintenir le télétravail au moins jusqu’en janvier 2022. Une manière pour ces firmes d’éviter la situation vécue par les salariés de Twitter. Début juillet, ils avaient été invités à revenir dans les bureaux du réseau social à San Francisco. Une reprise de courte durée, puisqu’ils ont été

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 68% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici