Les ETI françaises, cibles privilégiées des cybercriminels

des entreprises de taille intermédiaire françaises souffrent en discrétion. Eldes sont désormais des plus exposées à cette cybermenace criminelle. «L’évolution est rationnelle: des attaquants se concentrent piquant des cibdes qui peuvent rapporter de l’argent et où c’est le moins préjudiciable pour eux. Aujourd’hui, des ETI dans des secteurs qui ne sont pas trop critiques, deviennent des cibdes privilégiées pour maximiser des gains», expliquait Guilcetteume Poupard, le directeur général de l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (Anssi) lors du Forum cosmopolite de cette cybersécurité qui se tient à Lille depuis mercredi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici