Les start-up, fers de lance de la création d’emploi

ANALYSE – 224.000 nouveaux emplois devraient être générés d’ici 2025, par les 120 plus grandes start-up tricolores.

Environ 224.000 nouveaux emplois devraient être générés d’ici 2025, par les 120 plus grandes start-up tricolores, selon une étude du cabinet de conseil Roland Berger. Amenées à confirmer leur ancrage territorial, elles «devraient devenir l’un des premiers créateurs d’emplois privés français», souligne le document.

Certaines reflètent déjà la tendance, dont Ynsect qui a vu le jour il y a tout juste dix ans. Spécialisée dans l’élevage et la transformation d’insectes en ingrédients pour la nutrition humaine, animale et végétale, elle compte aujourd’hui 230 collaborateurs. Si ses fondateurs ont lancé leur centre de recherche et développement au sein du génopole d’Evry, en région parisienne, c’est près de Dole (Bourgogne-Franche-Comté) qu’ils ont ensuite implanté leur première usine (55 personnes). Après un deuxième site acheté il y a six mois aux Pays-Bas, c’est à côté d’Amiens que démarrera, avant l’été 2022, une unité industrielle pour la production de protéines d’insectes. Cet établissement

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 66% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici