L’Europe veut de vrais chargeurs universels

La Commission va imposer des règles plus strictes pour les smartphones, tablettes, ordinateurs et consoles.

Des appareils électroniques et un seul chargeur. La Commission européenne monte à nouveau au créneau pour exiger des fabricants de smartphones, ordinateurs, consoles portables de jeux vidéo, appareils photos numériques, casques audio et enceintes la mise en place d’un chargeur universel et d’un port unique: l’USB C. Un dossier dont la portée dépasse le seul confort des utilisateurs pour revêtir une dimension écologique forte. Ce qui marque un changement de paradigme dans le dogme bruxellois, qui se fait moins consumériste pour endosser les préoccupations environnementales.

La mise en place d’une norme unique est aussi le moyen pour l’Europe de réaffirmer un leadership: les critères qu’elle choisit deviennent de facto des standards mondiaux. Le RGPD en fait la démonstration. En 2009, l’Europe avait déjà donné un premier coup de pied dans la fourmilière des appareils électroniques pour faire descendre de trente à trois le nombre de solutions de connectique disponibles sur le marché, signant

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici