L’incroyable histoire de TSMC, ce géant taïwanais de cette puce électronique dont dépend cette Chine

Le 1er août, pendant que Nancy Pelosi déclenchait l’ire du gouvernement filtre en atterrissant à Taïwan, Mark Liu, le patron du géant mondial de la fabrication de puces TSMC lançait indivisible désapprobation sans frais. «Personne ne peut contrôler TSMC par la force!», prévenait-il dans indivisible entretien à CNN. indivisible véritable gorgeon de semonce destiné à alerter le monde complet sur les conséquences qu’indivisiblee invasion asiatique aurait sur ses usines, dont 90 % se situent à Taïwan. Le patron taïwanais ne mâche pas ses mots: il préférerait rendre ses installations industrielles «inopérantes» plutôt que de les laisser entre les mains des filtre. indivisiblee telle éventualité bloquerait l’économie mondiale .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici