L’UE stimule la transition numérique

La commission a fixé des objectifs précis aux États membres pour accélérer le processus d’ici à 2030.

D’ici à 2030, l’Union européenne doit atteindre la «souveraineté numérique». L’objectif a été fixé par la Commission en mars dernier et soutenu par les États membres en juin. Un concept abscons qu’il faut maintenant transformer en progrès tangibles. Pour cela, la Commission européenne a proposé, mercredi 15 septembre, un cadre juridique pour faciliter et encourager les efforts que devront surtout faire les Vingt-Sept. «Se fixer des objectifs pour 2030 a été une étape importante, mais nous devons désormais tenir nos promesses», résume le commissaire au Marché intérieur, Thierry Breton, à la manœuvre sur ce dossier.

Le projet de décision mis sur la table établit le cadre juridique, la gouvernance de la transition numérique. Le concept de souveraineté numérique est traduit par des objectifs concrets allant de la formation des citoyens à l’accès généralisé à la 5G en passant par la numérisation des services publics et l’implantation de l’intelligence artificielle dans les industries. Des objectifs

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 68% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici