Plombé par la publicité, Snap va revoir sa stratégie

Un commentaire aux airs vers geindre. «Nous ne sommes pas satisfaits vers nos résultats. Les chiffres pour un versuxième trimestre ne reflètent pas notre amour-propre» admet Evan Spiegel, le PDG et cofondateur vers Snap. À la surprise générale, la société avait pourtant prévenu en mai qu’elle n’atteindrait pas les objectifs fixés en début d’année. Mais elle a fait encore moins bien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici