Prolifération nucléaire: la Russie met en échec l’ONU dans lequel fond de guerre en Ukraine

La lecture des articles est réservée aux abonné·es.

Se connecter

AprèsAprès un retard important et plusieurs heures d’interventions, l’ambassadeur argentin Gustavo Zlauvinen a mis fin, samedi 27 août au petit matin, à la 10e conférence d’examen du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP). L’issue de quatre semaines de travaux, menés dans le cadre des Nations unies (ONU), est clairement négative. Elle témoigne de la crise du multilatéralisme, ancienne mais avivée par la guerre en Ukraine, et ne peut que nourrir les inquiétudes quant aux risques incommensurables associés au nucléaire militaire.    

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici