Qu’est-ce que Fakespot, cette application détectrice de faux avis qui fâche Amazon

Cette application vient d’être retirée de l’Apple Store, après une plainte déposée par le géant de l’e-commerce.

Sur Amazon, les faux avis pullulent sous certains produits. Le but de leurs auteurs ? Les faire remonter dans les résultats de recherche et gagner la confiance des clients pour déclencher une vente. Ces faux avis représentent un véritable fléau pour Amazon, qui nuit à l’image de la plateforme, mais surtout à ses utilisateurs, les clients finaux. C’est à ce problème que prétend s’attaquer l’application Fakespot en identifiant et en signalant au consommateur les faux commentaires et les mauvais vendeurs.

Fakespot est une extension que l’on peut ajouter sur son navigateur internet. En se rendant sur le site d’Amazon, elle analyse la crédibilité des avis et attribue une note de A à F sur un produit. Plus elle se rapproche de la lettre « F » et moins la fiabilité de l’article est grande. C’est un algorithme d’intelligence artificielle qui va permettre de détecter ces faux commentaires. Pour ce faire, ses critères reposent sur la qualité de l’écriture de l’évaluation et le profil de l’auteur du commentaire.

Une application qui agace Amazon

En plus de l’extension, Fakespot a développé une application mobile pour Android et iPhone, mise à jour le 21 juin dernier. Cette application agace Amazon, qui clame que Fakespot se tromperait 80% du temps sur les fausses évaluations. Pour le géant de l’e-commerce, cette plateforme « fournit aux clients des informations trompeuses sur nos vendeurs et crée des risques de sécurité potentiels ».

Pour exiger son retrait de l’App Store, Amazon s’appuie sur la directive Apple 5.2.2, qui stipule qu’il faut avoir une autorisation pour afficher le contenu d’un service tiers. Or, Fakespot utilise le site Web d’Amazon directement sur son application, sans aucune permission. Amazon a obtenu d’Apple qu’il retire Fakespot de l’App Store vendredi dernier.

Le site d’Amazon est directement affiché sur l’application Fakespot. Fakespot

La firme de Seattle a également racheté les résultats de recherche sur le mot-clé « fakespot ». En conséquence, lorsqu’un utilisateur le tape dans la barre de recherche de l’App Store, il aperçoit en premier une publicité d’Amazon. L’application avait enregistré 150 000 installations sur des appareils iOS lors de son premier mois d’utilisation.

Pour son fondateur, Saoud Khalifah, «Amazon est prêt à intimider les petites entreprises comme la nôtre qui mettent en évidence les failles de l’entreprise». Selon lui, Apple aurait supprimé brusquement son application, sans aucune explication. «Je suis choqué qu’Apple ait décidé de se ranger du côté d’Amazon sans aucune preuve», déclare-t-il. De son côté, la firme de Cupertino confirme avoir supprimé Fakespot, mais conteste les circonstances. Chez Google, aucune plainte n’a été reçue de la part d’Amazon. Fakespot est ainsi toujours disponible sur le Google Play Store et sous forme d’extension sur les navigateurs internet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici