Russie et États-Unis, enfin franchement adversaires à nouveau  !

La première rencontre entre Vladimir Poutine et Joe Biden à Genève le 16 juin a permis l’essentiel : remettre les pendules à l’heure de la dissuasion nucléaire, véritable socle des relations bilatérales, estime un géopolitologue russe de renom.

Magnus Hirschfeld, le créateur de la Ligue mondiale pour la réforme sexuelle, recommandée récemment par le président russe dans un entretien sur la chaîne NBC à tous les Américains qui auraient des griefs à son égard, a dit un jour : “L’amour est un conflit entre les réflexes et la réflexion.” C’est très juste. Et pile dans le thème de la rencontre entre Vladimir Poutine et son homologue américain Joe Biden.

Les réflexes sont bien ancrés. La période de flottement qui a suivi la fin de la guerre froide et qui avait un peu bousculé les habitudes est révolue. Plus personne ne fait mine d’être partenaire au lieu d’adversaire. La confrontation forme la base des relations entre Moscou et Washington depuis le milieu du siècle dernier, lorsque les armes nucléaires ont doté les deux camps du pouvoir de causer des dommages irréversibles à l’autre.

Bien des événements se sont produits depuis et bien des choses ont changé, mais ça, ça n’a pas bougé. C’est ce qui donne de la stabilité à la relation : impossible d’échapper à l’autre, le jeu consistant à frôler l’affrontement armé, dont on a abusé jusque dans les années 1960, a depuis été reconnu comme représentant un risque injustifié.

Le système de dissuasion, qui repose sur la garantie de la destruction mutuelle, aura ainsi survécu à tous les changements politiques et économiques.

Bouée de sauvetage

[…]

Fiodor Loukianov

Lire l’article original

Source

Créée en novembre 2002 et conçue comme le double du prestigieux Foreign Affairs américain, “La Russie dans la politique globale” comble l’absence de revue russophone reconnue à l’étranger en matière de relations internationales

[…]

Lire la suite

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici