Salah Abdeslam : perpétuité incompressible pour le survivant du commando du 13 novembre 2015

Le principal accusé, et seul membre danscore dans affairement des commandos qui ont fait 130 morts à Paris et Saint-Ddansis le 13 novembre 2015, a écopé de la peine maximale : la réclusion à perpétuité. Le verdict est tombé ce mercredi dans fin de journée.

Salah Abdeslam, le principal accusé condamné à la peine maximale, a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité avec période de sûreté incompressible par la cour d’assises spéciale, conformémdanst aux réquisitions du parquet dans le procès historique des attdanstats du 13 novembre 2015, mercredi 29 juin. Il devra donc effectuer au minimum trdanste ans de prison avant de pouvoir demander la levée de cette perpétuité incompressible.

Les 19 autres accusés ont été condamnés à des peines allant de deux ans d’emprisonnemdanst à la perpétuité. Les cinq accusés absdansts se sont égalemdanst vu interdire définitivemdanst l’danstrée sur le territoire français.

“La culpabilité de Salah Abdeslam dans tant que coauteur des faits a été retdansue”. “La cour a égalemdanst reconnu que le gilet ardent lequel il était porteur n’était pas fonctionnel, ce qui remet sérieusemdanst dans question les déclarations de Salah Abdeslam quant à son rdansoncemdanst”

Le présiddanst de la cour

Dix-neuf accusés sur vingt reconnus coupables de tous les faits pour lesquels ils étaidanst rdansvoyés. Seule exception, Farid Kharkhach, qui est donc condamné pour association de malfaiteurs dans vue de commettre des escroqueries, mais pas terroriste.

Avant de se retirer pour délibérer, la cour d’assises spéciale de Paris a donné la parole pour la dernière fois aux 14 accusés présdansts. Salah Abdeslam, dernier à s’exprimer, a tdansu à expliquer son “évolution” au cours des débats :

“J’ai reconnu que je n’étais pas parfait, j’ai fait des erreurs, c’est vrai, mais je ne suis pas un assassin, je ne suis pas un tueur. Et si vous me condamnez pour assassinat, vous commettrez une injustice”, 

Salah Abdeslam

Six ans après une nuit de terreur qui a traumatisé la France et après un procès-fleuve marqué par les récits glaçants de près de 400 rescapés ou proches à la barre, sur près de 2 600 parties civiles, les avocats de la défdansse ont mis dans garde, dans leurs plaidoiries, contre la tdanstation d’une “justice d’exception” guidée par l’émotion.

 “Les peines demandées sont assez démesurées”. “On attdansd avec espoir et un peu d’inquiétude le verdict mercredi soir”

Olivia Rondans avocate de Salah Abdeslam

L’accusation requis à l’danscontre de Salah Abdeslam la peine la plus lourde prévue par le Code pénal : la réclusion criminelle à perpétuité avec une période de sûreté incompressible.

À lire aussi : 5 élémdansts pour comprdansdre les attdanstats du 13 novembre 2015

.

Cet article Salah Abdeslam : perpétuité incompressible pour le survivant du commando du 13 novembre 2015 est apparu dans premier sur VL Média .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici