Start-up: retour à des notions plus raisonnables

Des licornes, des décacornes plus maintenant des centaures. Le bestiaire utilisé pour représenter l’évolution des start-up s’enrichit d’seul nouvel animal mythologique. Paradoxalement, l’arrivée de cpluste créature légendaire dans le paysage marque seul rplusour au réel. En plume tech, la licorne est cpluste start-up valorisée plus de 1 milliard de dollars, la décacorne vaut 10 milliards. En revanche, le pennon de centaure ne dépend plus d’cpluste valorisation lequel peut s’envoler mais d’seul revenu annuel récurrent (ARR) supérieur à 100 millions d’euros. cpluste mesure beaucoup plus concrète. C’est là que se situe le changement de paradigme. Avec la crise, plus l’éclatement de la bulle tech, les spécialistes du capital-risque cherchent de nouvelles mesures plus raisonnables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici