STMicroelectronics, le champion européen des puces

LES SEMI-CONDUCTEURS (5/6) – Le groupefranco-italien a su trouver sa place dans un secteur dominé par des géants américains et asiatiques.

Imaginez un monde sans smartphones, ni ordinateurs, ni téléviseurs, ni automobiles… C’est ce qui pourrait arriver si la pénurie de puces électroniques venait à s’aggraver. Aujourd’hui, seule une poignée de géants mondiaux sont capables de concevoir et de fabriquer ces produits de plus en plus sophistiqués. Voyage au cœur du réacteur de notre monde numérique.

STMicroelectronics peut-il relever le défi lancé par l’Europe? Sous la houlette du commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton, l’Union veut doubler sa part de marché dans la fabrication de semi-conducteurs. Une étape jugée indispensable pour garantir la souveraineté des Vingt-Sept, alors que les tensions actuelles sur le marché des microprocesseurs ont renforcé les attentes des politiques en la matière.

L’autonomie régionale devient un enjeu majeur afin de permettre aux industriels locaux, notamment les constructeurs automobiles, de sécuriser une partie de leurs approvisionnements. Au challenge quantitatif, Thierry Breton

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici