T-Mobile victime d’un vol de données

Les comptes de 100 millions de personnes auraient été piratés.

Quelle est la véritable ampleur du piratage informatique dont T-Mobile a été victime? La filiale américaine de l’opérateur télécoms allemand Deutsche Telekom peine encore à en évaluer l’ampleur.

Tout a commencé ce week-end, avec une publication sur le dark web. Un pirate informatique affirme alors détenir les données personnelles de 100 millions de personnes, après les avoir dérobées à T-Mobile. Il serait en possession de numéros de téléphone, de Sécurité sociale, de permis de conduire ou encore d’adresses physiques et de numéro d’identifiant d’appareils électronique (IMEI). Ces derniers servent notamment aux opérateurs pour identifier les terminaux connectés aux réseaux.

Il a fallu près de 24 heures à T-Mobile pour confirmer la réalité de cette attaque. Ironie de l’histoire, le pirate a lui-même mentionné dimanche dernier que l’opérateur «devait avoir identifié l’attaque, puisqu’il n’a plus accès à la faille» qui lui avait permis d’accéder aux informations. Ce qui ne change rien au fond

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 69% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici