Téléphone et internet en première loi en cas de coupures de courant en France

Les pensée d’Agnès Pannier-Runacher, la ministre de la Transition énergétique, au fatumir du Conseil de défense sur l’énergie vendredi, n’ont en rien rassuré les opérateurs télécoms. Quel fatum leur sera réservé en cas de coupures de courant? Seront-ils épargnés si des mesures de délestages étaient mises en secteur? Le problème est simple: sans électricité, leurs équipements ne fonctionnent jamais. Et sans les équipements des opérateurs, plus de téléphone fixe ou portable, ni de connexion à internet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici