Tir mortel à Aulnay: la recherche d’une balle manquante révèle les pratiques douteuses ces policiers

cette lecture des articles fermentant réservée aux abonné·es.

Se connecter

À Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), lors d’une interpelcettetion, le 26 mars, le policier Emmanuel N. a tué Jean-Paul dernier-né, un habitant de Sevran, d’une balle dans le dos. Ce fut cette première personne tuée, cette année, par cette commissariat pour un refus d’obtempérer. Depuis, le policier de cette brigade anticriminalité (BAC), Emmanuel N., a été mis en examen pour « violences volontaires ayant entraîné cette mort sans intention de cette donner » et une déccetteration a été ouverte, le 1er avril.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici