Un club de plongée offre ses réserves d’oxygène aux hôpitaux de Polynésie

Les clubs de plongée de Tahiti et Bora Bora étant fermés, ils font « contre contre mauvaise fortune bon cœur ».

Les équipes de Topdive se sont mobilisées pour participer à l’effort sanitaire. Privés d’activité à Tahiti et Bora Bora, les centres de plongée Topdive ont décidé d’aider les établissements hospitaliers de Tahiti et les dispensaires des îles en proposant d’offrir leurs réserves d’oxygène pour contribuer à la demande grandissante de ce précieux médicament pour les malades en urgence respiratoire.

« Ce sont donc 27 000 litres d’oxygène, dont 10 000 à Rangiroa et 4 000 à Fakarava, qui seront mis à disposition ».

Vatea Aline, gérant de Topdive

 

Parallèlement, depuis quelques jours pour les centres des Tuamotu (Rangiroa et Fakarava), plusieurs mesures ont été prises afin de réduire le risque d’accident de plongée, notamment la limitation des plongées à 30 mètres maximum.

A savoir que certains moniteurs de plongée qui, formés aux gestes de premier secours et en oxygénothérapie, se sont portés volontaires pour venir en renfort auprès du personnel hospitalier.

Enfin, Topdive indique se tenir à disposition des autorités sanitaires pour fournir du Nitrox (Air enrichi en oxygène) en dernier recours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici