Un courrier appelant à un renfort de policiers dans les Outre-mer suscite l

Suite au confinement aux Antilles, la grogne monte sur les réseaux sociaux. En cause, notamment la diffusion d’un courrier de la police nationale qui appel à un renfort de policiers dans plusieurs territoires d’Outre-Mer.

Vivien Chareyre

Publié le 13 août 2021 à 18h29,

mis à jour le 13 août 2021 à 18h30

Cette note de la police nationale est très partagée sur les réseaux sociaux depuis quelques jours. Dans ce courrier, la direction de la police lance un appel à volontariat pour l’envoi de renforts en Guadeloupe, Martinique et à La Réunion,  « aux fin de prévention de troubles à l’ordre public dans un contexte de contestation des mesures sanitaires ».

Face à cet appel, les réactions sont vives sur les réseaux sociaux, dans des tweets et des vidéos très relayées.

Et envoi de forces de police pour réprimer les manifestations en Guadeloupe et en Martinique.
Quelqu’un encore pour croire que c’est sanitaire ?
Ce qui nous attend en métropole en septembre.#manif14aout #Résistance #Liberté #NonAuPassDeLaHonte #NonAuVaccinObligatoire https://t.co/imgvap3hEn

— Kaffée (@Kaffe78355322) August 12, 2021

Une « maladresse de communication »
Contacté, le ministère de l’intérieur confirme l’envoie d’effectifs en renforcement des commissariats et suite notamment aux violences urbaines, le week-end dernier en Guadeloupe. Une quinzaine de policiers se sont envolés cette semaine vers l’ile confinée.

Mais dans l’Hexagone, Jimmy Terrine syndicaliste policier regrette une maladresse de communication de la part des autorités. « D’un point de vue communication le message est très mal perçu : on confine les gens chez eux, on n’aborde pas les choses de manière apaisée avec un dialogue serein », constate-t-il.

Regardez son interview :

D’autres forces de l’ordre devraient rejoindre la Martinique et la Réunion prochainement, sans plus de précision du ministère de l’Intérieur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici