Yelly, l’application française de rencontres qui perce

Lancée il y a seulement quelques semaines à l’attention des collégiens, lycéens et étudiants, elle est passée temporairement en tête des téléchargements de l’Apple Store.

Rencontrer ses futurs camarades avant la rentrée? C’est désormais possible avec Yelly, cette récente application française. À cheval entre Facebook et LinkedIn, elle s’adresse aux jeunes, entre 13 et 25 ans. Collégiens, lycéens ou étudiants, la plateforme permet d’éradiquer le stress de la rentrée et de «construire son avenir» en dialoguant avec des personnes de son âge.

À l’origine, trois cofondateurs, Samuel Chekroun, Pierre Tribondeau et Camille Zirah, tous âgés de 27 ans. Ces profils entrepreneuriaux ont construit différents projets durant leurs études en école de commerce, avant de se rassembler derrière Yelly.

« Il s’agit d’un réseau pour les étudiants où on leur propose d’être autre chose que des usagers de Snapchat ou Instagram, avec un espace bienveillant et sécurisé »

Samuel Chekroun, PDG de Yelly

Le 20 juin dernier, une plateforme web voit le jour, avant d’être transformée le 13 août en une application pour smartphone, plus pratique pour ses utilisateurs. Durant quelques jours, celle-ci s’est hissée en tête du classement des applications gratuites sur l’App Store, devant WhatsApp, TikTok ou Instagram. Aujourd’hui, Yelly comptabilise «plusieurs milliers de téléchargements

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 73% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici